Les possesseurs de Nabaztag l’auront bien remarqué : difficile ces derniers temps de « suivre le lapin blanc », et ce depuis plusieurs jours.

Ce fameux lapin qui fait partie de ma collection spéciale « inutile mais indispensable » reste désespérément inerte, il ne parle plus, et ne se connecte même plus à l’écosystème nabaztag… Le site web nabaztag.com est lui aussi complètement mort, tout comme les autres sites associés www.violet.net, my.violet.net…


N’ayant aucune nouvelle par e-mail, j’ai quand même fini par chercher un peu ce qu’il se passait, et il s’agit en fait d’une migration d’infrastructure qui s’est -très- mal passée chez Mindscape (pour rappel Mindscape avait en 2009 racheté Violet, société créatrice du nabaztag qui était alors en grande difficulté financière).

Mindscape communique assez régulièrement sur cet incident, mais ils le font sur le blog du Karotz (successeur du nabaztag). Vous pouvez aller voir les détails sur leur blog; mais grosso modo, lors du déménagement des infrastructures nabaztag, un des 25 serveurs n’a pas redémarré et ça a mis en rade la totalité ou presque de l’écosystème. Voila maintenant plusieurs jours que les techniciens de Mindscape tentent de remonter le service, et ce sans succès pour le moment. Mindscape a communiqué aujourd’hui que la réparation allait probablement au moins durer encore la totalité du weekend).

(pour les détails techniques : il s’agit apparemment d’un array RAID qui a fait pschiiit)


Outre le fait que ce lapin inerte fait vraiment peine à voir dans mon salon depuis quelques jours, quelles conclusions peut-on -tenter d’- en tirer ? :

  • Les objets communicants, et autres devices connectés en permanence c’est super et ça a plein d’avantages, mais quand on est à 100% dépendant de la connexion et de l’infrastructure en face, cela comporte des risques et on le voit bien là.
  • On comprend bien l’intérêt que les objets soient connecté à un écosystème, mais sa défaillance ne doit pas les transformer en vulgaire presse-papier ! Comment ? :
    • En diffusant le code du serveur nabaztag, ou en publiant le protocole de communication utilisé : vœux pieux peut-être mais cela permettrait à une communauté de développeurs de créer autour du lapin et d’offrir des alternatives. En dehors de ça, cela assurerait une survie des objets déjà vendus si jamais la société coule (ce que personne ne lui souhaite soyons clairs !)
    • En prévoyant ces pannes : l’objet, lorsqu’il est déconnecté (quelle qu’en soit la raison), devrait pouvoir fonctionner, même si c’est en mode dégradé, avec des fonctionnalités en moins. (Pour prendre un exemple dans le domaine de la domotique, une ZiBase, si elle était privée d’internet, continuerait de fonctionner sans problème, il n’y aurait que l’aspect configuration qui serait indisponible).


On peut comprendre que Mindscape ait eu des difficultés à reprendre les infras et architectures de Violet, même si il est difficilement compréhensible, dans le monde des services grand public sur le net, qu’on ne puisse pas du tout remonter un service en 1 semaine (pour moi… quand on a plus de 150.000 utilisateurs quotidiens, même si on a pas un zouli PRA bien huilé, on fait en sorte d’avoir au moins un backup exploitable et une machine de spare).

Cela ayant inquiété pas mal les futurs acquéreurs du Karotz, Mindscape communique également sur le fait que ce nouveau lapin fonctionnera sur des infrastructures complètement différentes, que l’on peut espérer être plus tolérantes aux pannes. Autre détail d’importance : nos ‘vieux’ nabaztag seront à terme migrés sur la nouvelle infrastructure Karotz, qui devrait offrir une meilleure qualité de service.


Aller je conclus : malgré une gestion de l’incident qui semble, vu de loin, très perfectible; on peut quand même saluer la transparence des communications de Mindscape (même si perso j’aurai préféré les recevoir par mail plutôt que de devoir aller chercher sur le net); et souhaiter bon courage aux tekos mobilisés, en espérant un retour au plus vite à la normale !