1. Intro

Les personnes possédant une interface X10 USB Marmitek CM15A (aussi appellée CM15Pro) et désirant intégrer celle-ci dans leur réseau xPL tout en restant sous Linux ont eu probablement le même problème que moi : il n’y a rien qui existe pour le faire.
Plus généralement, les logiciels disponibles pour cette interface USB sont très peu nombreux sous linux. Cela est principalement dû au manque de documentation technique sur cette interface : En effet, bien que plus évoluée que le archi-connu CM11, le CM15 est aussi conçu très différemment : plus de port série (même émulé sur de l’USB), protocole de communication différent, intégration des commandes X10 sans fil RF…
Grâce au travail de la communauté, plusieurs « proof of concept » ont été réalisés pour faire fonctionner cette interface sous Linux :

Beaucoup de travail a déjà été fait, et permet la communication ‘simple’ avec le CM15A (il reste encore toute une partie des specs de l’interface qui reste inconnue, mais l’envoi/réception des commandes les plus utilisées est tout à fait faisable).

En voyant cela, et utilisant uniquement un CM15A pour l’interfacage X10 (je n’ai plus de CM11) je me suis dit que ça serait pas mal de développer un module pour faire gateway entre le CM15 et mon réseau xPL. Voila qui est chose faite ;)

Pour le téléchargement direct, allez voir dans la section des downloads. Pour les explications, lisez la suite ;)

2. Pré-requis

Je ne détaillerai pas ici, mais vous devez également avoir le perl qui fonctionne correctement avec les modules qui vont bien, ainsi qu’une installation fonctionnelle des librairies xPL-Perl (http://www.xpl-perl.org.uk).
Comme toute machine faisant partie d’un réseau xPL, vous devez avoir au moins un HUB qui tourne dessus (perso j’utilise celui fournit avec les librairies xPL Perl).

Un autre pré-requis important est le driver CM15 dont l’installation est détaillée ci-dessous.

3. Installation du driver pour le CM15

Pour faire fonctionner l’application, il vous faudra d’abord installer le driver iplc de Neil Cherry :

apt-get install linux-headers-generic
wget http://www.linuxha.com/common/iplcd/iplc-driver.tgz
tar zxf iplc-driver.tgz
cd iplc/driver/linux-2.6/
# Pour les kernels les plus récents faire, executer :
sed -i s/\\Winfo\\W*\(/\ pr_info\(/ *.c
cd cm15a.d
make

Vous devriez maintenant avoir un joli driver sous la forme du fichier cm15a.ko que vous pouvez copier où bon vous semblera et que vous allez maintenant charger dans votre noyau :

$ insmod /path/to/cm15a.ko
$ dmesg | tail
[274611.018498] cm15a USB #252 now attached to major 180 minor 252
[274611.018536] usbcore: registered new interface driver cm15a
[274611.018544] X10 CM15A USB Driver v0.03

Vérifiez enfin que le device a bien été créé :

$ ls -la /dev/cm15a0
crw-rw---- 1 root root 180, 252 2010-02-14 19:59 /dev/cm15a0

Le driver marche, vous êtes maintenant parés à installer mon module xPL CM15

4. Installation du module xpl

Pour le téléchargement, ça se passe ici : Download

Téléchargez et décompressez le tarball et procédez à l’installation classique « à la perl ». Attention, il faut que le module soit installé dans le même PREFIX que les librairies xpl-perl. Par exemple :

  • Si xPL-perl est installé dans /usr/share/perl5/xPL/, alors votre prefix est « /usr »
  • Si par contre c’est installé dans /usr/local/share/perl5/xPL, alors le prefix est « /usr/local »
$ wget ......../xpl-cm15a-0.2.tar.gz
$ tar zxf xpl-cm15a-0.2.tar.gz
$ cd xpl-cm15a-0.2
$ perl Makefile.PL PREFIX=/usr   # Mettre le bon PREFIX voir ci-dessus
# Vérifier qu'il n'y a pas de warning de dépendances
$ make
$ sudo make install

Si tout est OK, l’installation aura entre autres créé le script /usr/bin/xpl-cm15a

5. Lancement de l’application

Tout est indiqué dans la page de man qui aura été installée avec le programme à l’étape précédente. Voici la syntaxe générale :

$ xpl-cm15a --help
Usage:
xpl-cm15a [flags] [options]
where valid flags are:
--help                - show this help text
--verbose             - verbose mode (for the xPL layer)
--cm15a-verbose       - verbose mode (for the cm15a layer)
--cm15a-ignore-rf     - ignore x10 RF messages from the cm15a
--cm15a-ignore-plc    - ignore x10 PowerLine messages from the cm15a
and valid options are (default shown in brackets):
--interface if0            - the interface for xPL messages (first
non-loopback or loopback)
--cm15a-device /dev/xxx    - device for the cm15a (/dev/cm15a0)

Il est obligatoire de spécifier le paramètre ‘cm15a-device’ en précisant le device de votre cm15 (/dev/cm15a0 par défaut).

Il vous est également possible de demander à la gateway d’ignorer les messages X10 RF et/ou les messages X10 courant porteur. Cela concerne uniquement les évennements qui ARRIVENT jusqu’au CM15, et cela évite que l’application ne génère des notifications sur votre réseau xPL si jamais vous n’en voulez pas.
Pour donner un exemple concret : J’ai un CM15 (qui capte les ordres X10 RF sans fil) et j’ai un RFXCOM qui capte lui aussi les ordres X10 RF. Donc, par défaut, quand j’actionne une commande X10 RF (telecommande ou détecteur par exemple), cela va me génèrer DEUX messages sur mon réseau xPL : un envoyé par la gateway RFXCom et l’autre par la gateway CM15 => Dans ce cas là j’ai spécifié l’option « –cm15a-ignore-rf » pour que la gateway CM15 ne me renvoie pas les messages X10 RF.

Exemple de lancement (attention il faut le lancer en root, ou bien avec des droits suffisants pour lire/écrire dans /dev/cm15a0):

$ /usr/bin/xpl-cm15a --cm15a-ignore-rf --cm15a-verbose --cm15a-device /dev/cm15a0

6. Réception / Emission d’ordres X10

Pour émettre un ordre X10, il suffit alors d’envoyer le message correspondant sur votre réseau xPL. Par exemple pour allumer le module A3 :

$ /usr/bin/xpl-sender -m xpl-cmnd -c x10.basic device=a3 command=on

La gateway devrait alors envoyer l’ordre sur courant porteur et votre module devrait s’activer.

Pour vérifier le fonctionnement en réception, vous pouvez par exemple lancer le logger xPL et actionner une commande X10 (par exemple sur un télécommande, ou bien passer devant un détecteur de mouvement…etc..). Vous verrez alors que la gateway xpl-cm15a enverra le message correspondant sur votre réseau xPL :

$ /usr/bin/xpl-logger
192.168.X.X:YYYY [xpl-trig/x10.basic: tlam-CM15A.zzzzzz -> * - off a2]

7. Limitations

Certaines choses ne fonctionnent PAS, notamment :

  • Les fonctions compliquées de X10 comme les extended functions
  • L’émission d’ordres X10 RF (par manque de documentation du CM15A, seule la réception marche pour le RF)

D’autres n’ont pas pu être testées :

  • Les modules X10 bi-directionnels
  • Le X10 security

Et voilou, j’espere que ça dépannera les galériens du CM15 sous linux comme moi ;) N’hésitez pas à me remonter les problèmes d’utilisation ou remarques sur ce module xpl-cm15a.